Blog

Mar 18th

Je suis fatiguée

Posted by with No Comments

J’me croyais ben forte, moi. Je croyais que tout ce qui allait m’arriver j’allais pouvoir l’encaisser, pis continuer mon chemin en me crissant de tout ce qui ne me fait pas. Je croyais innocemment que dormir efface tout, tsé, la nuit porte conseil and all that shit.

I was wrong.

Ça fait deux jours que je braille. Ça coule à flots, je peux même pas l’empêcher. J’ai rarement braillé en continu comme ça, la dernière fois c’était en 2008 lorsque j’ai perdu une amie, et présentement je dois me forcer vraiment beaucoup pour ne pas pleurer en public. Mes douze dernières années me rattrapent, mais plus particulièrement les deux dernières. J’ai réfléchi longuement avant de publier ce texte, mais j’me suis dit que c’était peut-être mieux que je le fasse, pour vous montrer qu’être chef propriétaire d’un resto c’est pas pantoute toujours le fun ou ben beau, ou alors comme din films comme on pourrait le croire.

Je suis fatiguée. Fatiguée de toujours devoir recommencer ma formation de responsable-bras-droit. Fatiguée de rechercher du monde qui veulent travailler avec moi, pour me faire dire quelques mois plus tard qu’ils s’en vont voir ailleurs « just for fun, YOLO! ». Fatiguée de gérer ça toute seule. Fatiguée de devoir avoir l’air forte, très forte. Fatiguée de devoir faire semblant que tout ce que vous écrivez sur le net sur moi ou ma business ne me touche pas. Fatiguée de répéter toujours les mêmes choses. Fatiguée de devoir reconstruire mon resto à chaque année. Fatiguée d’avoir peur de ne plus avoir de clients parce que je suis toujours fermé en dégât d’eau. Fatiguée de penser sans cesse à ma dette. Fatiguée d’être alentour de gens incompétents qui détruisent à coup de hache mon resto (ok je suis mélodramatique là, laissez moi avec mes métaphores). Fatiguée d’avoir des voisins de marde qui sont sales et antipathiques. Fatiguée d’avoir un stress perpétuel à savoir que mes serveurs parlent bien aux clients, et que les clients tippent bien mes serveurs. Fatiguée des ragots sur mon compte. Fatiguée d’apprendre que quelqu’un de mon équipe dit d’la marde sur moi dans mon dos et de devoir dealer avec ça. Fatiguée de devoir me battre pour que je sois reconnue pour ce que je fais. Fatiguée qu’une chanteuse qui n’a aucune expérience dans le domaine soit considérée comme « plus vraie » que tous ces gens qui travaillent en restauration depuis des années. Je suis fatiguée et j’ai un affreux mal de crâne.

Pour être ben franche, plus d’une fois j’ai considéré le fait de vendre mon commerce. J’me dis des fois que ce serait plus facile de retourner comme avant, être une employée sans responsabilités, sans épée de Damoclès au dessus de la tête qui est là et qui est de plus en plus lourde. Je comprends maintenant pourquoi le métier de chef cuisinier est dans le top 3 des métiers où les gens se suicident le plus. Don’t get me wrong, je suis pas en train de dire que je vais aller me pitcher en bas d’un pont, c’est pas vraiment une solution, on le sait, je le sais. Je fais juste dire que je comprends mieux leur peine et leurs problèmes.

J’aimerais ben terminer ce post positivement, mais je suis trop fatiguée. Je crois que je vais simplement aller me coucher pour une vingtaine d’heures, même si je ne devrais pas. Je devrais être en train de re-décorer mon resto pour une troisième fois, et vite à part ça. Je suis endettée, et à chaque jour qui passe, c’est de pire en pire. Je vais me coucher et dormir et espérer que je serai mieux demain, ou après demain surtout; je passe des entrevues. J’ai littéralement 48 heures pour me reconstruire comme avant et avoir l’air humaine pour choisir une personne qui, je l’espère, ne me laissera pas tomber dans six mois.

Mais je suis si fatiguée….

Tagged with: , , , , , ,

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *