Blog

Jul 31st

La vie monétaire du restaurateur moyen expliquée

Posted by with 4 Comments

J’ai eu la mauvaise idée de lire les commentaires anonymes des gens sur Internet face à mon resto. Il y a beaucoup de hate envers qui je suis et la voix que j’ai dans ce blogue, mais bon, j’imagine que ça vient avec le fait d’être une tête d’affiche. M’en fous. Y’en a un en particulier qui ne cesse de commenter, celui là il m’en veut ben gros d’exister (salut Epicurien2013!). J’aimerais ça que ces gens là soient game de venir me dire tout ça en pleine face, voir, ou juste d’être capable d’écrire leurs vrais noms ou de se montrer le visage sous leurs commentaires. Bref! Ce post est pour parler des ”c’est du vol” “16$ pour un tartare [de canard] c’est du vol”, ou tout simplement “on veut des prix moins chers” de ce genre là:

photo (92)

Est-ce que je peux me permettre de remettre les pendules à l’heure? Oui? Merci.

Je suis extrêmement loin d’être riche grâce à mon restaurant. Je mets des prix en fonction du prix que moi je paie, et non, je ne crosse pas personne. J’utilise des produits frais qui coûtent un peu plus cher que des produits de moindre qualité, je mets donc mes prix en conséquence. Juste pour vous donner une idée d’à quel point je ne fais pas beaucoup d’argent: mon salaire à moi est de 12$ de l’heure. Je ne suis pas en train de chialer, juste de vous montrer à quel point c’est pas facile. Quand mon comptable va me dire que je peux (enfin) m’augmenter, je ne le ferai pas: je vais augmenter mes collègues pour leur montrer que j’apprécie leur travail. Je ne peux pas mettre des prix plus bas: ce serait du suicide commercial. Ça me fait tellement chier de voir que j’essaie de faire mon possible, travailler avec de bons produits, acheter local (mon café vient du Brûloir, mon pain de La Bête à Pain, ma viande de la Boucherie Salaison St-André et tous mes autres fournisseurs sont des entreprises québécoises…) il me semble que je fais des portions assez généreuses étant donné le concept de plats grosseur entrée, et on trouve encore le moyen de chialer. “Donne moi en plus plus plus mais moi je veux payer moins moins moins”. C’est comme ça qu’on apprécie le travail de petits commerçants au Québec? En leur tapant sur la tête? Ok, fine. Si tu veux manger de grosses portions pour pas cher, va chez Boston Pizza ou je sais pas (et encore là: payer 40$ dans un déli, ça m’est déjà arrivé. Pis c’est de la junk). Moi je me sens insultée quand je vais au resto et que je paye une assiette de pétoncles 28$, que le tiers du plat c’est du riz et que j’ai seulement trois petites pétoncles. Au Chien Rose je me suis jurée que si c’est écrit pétoncles sur le menu, tu vas en avoir des pétoncles dans ton assiette. Ça te coûte peut-être 16$ le ceviche de pétoncles, mais t’as pour 3$ juste de pétoncles dans ton plat. Ajoute le reste des ingrédients, pis ça monte vite, pis là tu vois que je fais pas gros profits quand on enlève le coût de la matière première, les salaires, les taxes, mon loyer, alouette… (mes taxes par années sont de minimum 30 000$. Juste pour vous donner une idée de comment c’est cher.) Quand tu paies 18$ pour un carpaccio de boeuf, c’est parce que moi, il m’en coûte environ 4 à 5$ juste de boeuf frais -que je vais chercher à tous les jours à la boucherie, pis on parle même pas du temps que ça a pris pour arriver au résultat que vous avez dans vos assiettes (le temps, c’est des salaires). À date, depuis que je suis ouverte, j’ai fait assez de profits pour payer toutes ces choses qui pètent et/ou que je dois remplacer et/ou acheter (une terrasse arrière, ça coûte cher). Rien de plus. Pis même là: j’ai dû emprunter du cash à mes parents pour payer mes taxes annuelles (un dégât d’eau, ça coûte cher). Anyway….. tsé quand on vous dit que ce n’est pas facile la restauration: ben ça l’est encore moins que vous pouvez l’imaginer. Et vous savez quoi? Je m’en fous de ne pas devenir riche avec ce resto. L’important pour moi c’est d’être heureuse (et d’être capable de me payer une réparation de carie au dentiste ou un gros bill au vétérinaire quand mon chat tombe malade, genre). Et ça me rend malheureuse de me casser la tête pour donner le meilleur et lire ces commentaires anonymes dévalorisants. Parce que un commentaire anonyme sur Internet c’est rien quand on l’écrit, mais ostie, des fois ça rentre vraiment dedans pis ça fait de la peine. </3

De plus, puis-je me permettre, j’ai déjà été dîner dans un resto, très très bon d’ailleurs, et ça m’a coûté 200$ pour deux personnes. J’ai dîné, là, pas soupé. Est ce que j’ai chialé? Non. Est ce que je suis allée les traîner dans la boue après sur Internet “OMG c’est vraiment trop cher là bas et en plus le service est pourri”!?? Non. je savais dans quoi je m’embarquais et j’ai été heureuse de donner 200$ à un petit commerçant. Je sais pertinemment que je ne paie pas juste la matière première quand je vais au resto: je paie aussi pour le plaisir de se faire servir, manger des trucs que je ne cuisinerais pas nécessairement le mardi soir parce que c’est trop compliqué à faire ou le vendredi soir avec ma semaine dans le corps, et fait important, je paie pour ne pas faire la vaisselle. Je paie pour que ce petit commerçant soit capable de vivre et je paie pour qu’il reste ouvert. Pour que je puisse venir me payer un plat trop compliqué à faire un mardi soir ou un que j’ai pas envie de faire un vendredi soir parce que j’ai ma semaine dans le corps… vous voyez le genre.

Et, puis-je me permettre encore, en 2013, toutes les entreprises ont un site web. Le mien en particulier, est fait de manière à ce que même un caveman serait capable de retrouver toutes les informations dont il a besoin sur mon restaurant. Les heures d’ouverture, le style de cuisine, même la musique qu’on écoute est décrite! Et en plus, je crois bien être une des

photo (94)

je me cheer up moi même, voilà

seules à inscrire pour les intolérants où il y a du gluten, du lactose, des oeufs et des noix! Alors quand j’ai du monde qui viennent et qui chialent

qu’ils ne sont pas heureux parce que c’est des tapas, j’ai juste envie de leur demander “ok, mais comment ça tu es ici? J’pense que c’est

pas mal ça notre concept…?!?!?”

Je suis un peu découragée. Mais bon. J’vais continuer à travailler fort comme d’habitude pis on verra bien ce que l’avenir me réserve…

 

Mitche 

 

p.s. mon voyage en Europe, il est sur ma carte de crédit. Ça va me prendre un ti boutte à le rembourser….

p.p.s. vous comprenez maintenant pourquoi c’est un plus pour nous, chefs cuisiniers, de passer à la télé: c’est une paye dont on peut difficilement se passer…

Tagged with: , , , , , , ,

  1. JA
    July 31, 2013at 10:57

    Lâches pas!!!

    Reply
  2. Acaroline
    July 31, 2013at 13:21

    Je suis triste de savoir que tous ne partagent pas mon enthousiasme face à votre RESTO. Personnellement, je me sens privilégiée d’avoir accès à un RESTO “apportez votre vin” aussi savoureux et créatif! Merci d’être passionée et exigeante :-) ))
    Nous reviendrons très bientôt:-)))

    Reply
  3. MJ
    July 31, 2013at 15:03

    BOUH, les haters!!!
    Et parce qu’on est vraiment plus porté à écrire pour chialer que pour louanger, voici mon « cheer up » commentaire :
    Je suis déménagée dans Ahuntsic il y a 6 mois et mon attachement au quartier tarde à venir. Mon chum et moi avons découvert le Chien Rose au mois de juin et depuis, je commence à plus aimer le voisinage!
    Beau resto de quartier comme on les aime, apportez votre vin (!), bon bon bon, des prix décents, nous avons été charmés par le concept « tapas ». Je n’arrête plus d’en parler à mon entourage!
    Nous attendons avec impatience les nouveaux menus, toujours alléchants.
    Bref, merci d’exister dans mon quartier! J’espère que ce sera pour longtemps…

    Reply
  4. Bernard
    July 31, 2013at 19:24

    Mitche, cette petite montée de lait est parfaitement justifiée.

    Je ne connaissais pas votre resto avant de tomber sur votre site en furetant sur le web il y a peu. Depuis, je me dis : ” il faut que j’aille souper au Chien Rose”. Ce que j’aurais fait le 25 juin si vous n’aviez été fermés because produits frais non disponibles. Bref, je sais que j’apprécierai vous fréquenter. Pour plusieurs raisons. La première, on n’a qu’à voir les photos des plats sur ce site pour savoir que la cuisine est excellente. Et puis, votre revue de presse est élogieuse, ce n’est pas pour rien. On voit aussi tout de suite aux mêmes photos et au menu que les prix sont parfaitement raisonnables. En fait, une cuisine de cette qualité, ÇA SE PAIE, n’en déplaise aux frustrés qui trouvent à redire sur tout de toute façon.

    Deuxième raison : vous êtes dans mon quartier et un restaurant comme le vôtre est une BÉNÉDICTION! Acheter local, c’est aussi fréquenter les restos de son quartier.

    Troisième raison : il est évident que le style de la maison est très décontract’.

    Quatrième raison : j’adooooooore votre blog, vos humeurs, votre plume vive et décontractée et, oui (!), vos coups de gueule. Raison de plus de passer du web à votre table.

    J’y serai bientôt, promis.

    Reply

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *