Blog

Jan 17th

27 décembre 2012 VS 17 janvier 2013

Posted by with No Comments

C’est l’heure du bilan!

27 décembre 2012, une tempête fait rage, premier constat: on est le cinquième jour de mes vacances, j’ai déjà créé mon menu « after-ski » pour janvier-février, alors je peux dire que je l’aime, ma job. Mais je vais être très franche: maudit que ça fait du bien, se reposer!!! Disons que je ne retournerais pas tout de suite dans ma cuisine. J’ai encore mal aux jambes de rester toujours debout….. l’été dernier ça m’avait pris 12 jours de repos complet sur ma chaise longue en Jamaïque avant de me sentir complètement rechargée! Voyons voir cette fois ci….

Deuxième constat: c’est pas facile, être une boss. Le plus toff, je dirais, c’est le côté humain, dealer avec toutes les émotions de tout le monde, de l’employé au client. En d’autres mots, j’ai hérité d’une belle famille de huit enfants, lolz. Pas facile, travailler, en 2013, ça c’est moi qui vous le dit. Pas facile demander presque à tous les jours à ses employés de faire ce qu’il sont payés pour faire. Je suis sûre que ben des boss auraient un mot à dire là dessus…. mais bon, c’est quand même assez fascinant de les voir aller. Pis moi ça me rend encore plus forte et ça m’en apprend beaucoup sur la vie, je vais regarder ça du bon côté. Et puis les groupes, argh, à tous les jours je me suis cassé la tête pour bien les recevoir, placer leurs tables le plus le fun pour eux et facile d’accès pour les serveurs, et à chaque fois y’en avait une qui chialait dès son arrivée, un qui faisait vraiment chier toute la soirée en hurlant ou en entrant dans la cuisine comme s’il était chez son ami, une autre qui débarquait avec son scotch pis qui pense que parce que je suis une jeune chef propriétaire je ne connais pas les lois; maudit que ça gruge sur le moral, ça! (D’ailleurs, on accepte dorénavant que les groupes de huit personnes maximum… eh oui.) On a eu deux saoûlons qui sont entrés en titubant dans le resto (deux en un an, c’est pas si pire, hein) on a même eu une dame qui s’est évanouie lorsqu’on était en plein rush (not cool). Certains soirs où j’étais affalée sur mon divan, le coeur en miettes, à me demander qu’est ce que je foutais là. Celui là qui vient me dire son opinion négative où je ne peux rien faire et dont je me fous (j’essaie de me tenir le plus loin possible des gens négatifs, sinon, j’explose), celle là qui fait comme si on était des esclaves, celui au bar qui a passé la soirée à nous juger tout haut comme si on était sourds.

MAIS

Pour tous ceux là, il y en a dix autres qui ont été contents, heureux, qui ont passé du bon temps, il y a eu des articles dans les journaux, un passage à Des Kiwis et des Hommes en juin, une demande en mariage, un mariage, des dizaines et des dizaines d’anniversaires, de gens qui se frenchent, de conversations trop LOLZ que vous avez eues au bar (oui on vous entend, mais on ne vous écoute pas toujours…. mehehehehheheee ;- ) dont on remet le prix de la phrase la plus drôle en 2012 à celle-ci: « Moi je veux pas déménager avec mon chum parce qu’il perd trop son poil. » Il y a tout ces petits moments de bonheur qu’on ressent dans le torse quand on est vraiment vraiment heureux, tsé, ça monte et ça dure comme deux secondes et quart? J’adore cette sensation, je vous la souhaite à tous, bref, je l’ai ressentie souvent en 2012. Il y a tous ces fonds de bouteilles que vous avez laissé derrière vous et qu’on a bu avec joie, ou alors vous qui nous avez offert un verre ou une bouteille complète. Il y a eu ces enfants qui ont mangé avec joie du carpaccio de saumon ou une salade de tomate et melon, ceux là je les aime. Bref, au bout du compte, même si les gens négatifs font vraiment du mal sur le coup, à la longue, on se souvient toujours plus des beaux moments. ET TANT MIEUX!!! :- )

17 janvier 2013, trois jours après le retour et 38 heures dans le corps: voilà, ça y est, les vacances sont pas mal finies. J’aurais peut-être dû poster mon blogue plus tôt, mais j’me suis mise à relire les Harry Potter pis j’ai tellement embarqué que j’ai juste fait ça…. en gros, pendant mes vacances, j’ai nettoyé mon appart de fond en comble, et vraiment, ça m’a pris huit jours; j’ai peinturé mon bureau/réorganisé l’espace, j’ai cuisiné ma vie pis j’ai lu. J’ai cuisiné ma vie, parce qu’en 2013, je serai porte-parole Canton avec trois autres chefs!  J’ai dû inventer des recettes avec les bouillons Canton, les tester, inviter du monde à souper chez nous pour avoir leur avis, eh j’te dis que des fois c’est pas facile être dans mon cercle d’amis…

Mon but en 2013: maintenant qu’on a des certificats cadeaux Le Chien Rose, des t-shirts Le Chien Rose (ils sont vraaaaiiiment beaux), il ne manque que les capsules vidéo. Ma sista et moi on se met là dessus illico!! J’ai hâte! Mon deuxième but: bloguer plus souvent, avec des photos. Ma soeur est supposée refaire notre site web pour le rendre plus interactif et me montrer comment poster des photos qui sortent pas floues plein de pixels. Et le troisième but: écrire mon livre de recettes. C’est ce que je préfère, inventer des recettes, alors, je devrais m’y mettre, han. J’suis pas mal rendue là en tant que chef cuisinière. Je fête cette année ma onzième année en restauration….. *gasp*

On a commencé notre nouveau menu, « l’After-Ski ». J’pense que c’est notre meilleur menu (on dit ça à chaque mois, mais là c’est vrai). Les ribs BBQ-piment-chipotle-gingembre sont de retour, et comme il fait froid, je les fais au grill. C’est quoi le rapport vous vous dites? Ben c’est parce que mon grill chauffe la place énormément: il fait tellement chaud à côté de ça que j’ai l’impression que ma peau de face décolle. Jamais je n’oserais allumer cette chose en plein été, je voudrais mourir. Mais là, en plein hiver, ça en vaut la peine, parce que la sauce qui caramélise sur le grill, c’est divin. OMNOMNOMNOM

Allez hop! Réservez votre place pis vite! ;- )

Bonne semaine y’all!

Mitche 

 

Tagged with: , , , , , , , , ,

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *