Blog

Mar 13th

Semaine 4: le vent tourne

Posted by with 2 Comments

Peut-être que c’est le sirop d’érable ou la venue du printemps, je ne sais pas, mais tout le monde est content.  Ça fait du bien au moral, ça!

Lundi, j’étais en criss contre la vie, je m’étais coupée le pouce gauche le samedi d’avant, je n’avais pas de dextérité, ça allait mal.  Puis comble de malheur, en nettoyant ma mandoline neuve, je me suis ouvert le majeur droit très finement sur tout le long de ma première phalange -désolée de l’image, c’est pour vous expliquer à quel point cette coupure a été pas facile à vivre avec… j’ai passé la semaine avec les doigts plein de plasters et de condoms à doigts, et ça c’est pas le fun parce que pas sentir ce qu’on fait avec nos doigts c’est plate.  Vous étiez vous déjà attardé au fait que le cuisinier utilise ses cinq sens pour travailler? Le goût, évidemment, l’odorat, le toucher, la vue et l’oreille (quand ça grésille bien, etc).  On perd un de nos sens, on est dans la merde!  Moi quand je pogne un rhume, je perds mon odorat donc mon goût; c’est la fin de ma vie.

Tout ça pour dire qu’on a commencé notre nouveau menu mardi midi, on était ben contents. Ça s’est super bien passé, on commence à prendre le beat, Erik et moi, on est définitivement bons.  On est vraiment tights sur les quantités, on préfère manquer d’un repas que d’en faire trop et avoir à en jeter.  La fraîcheur, eh.  Mais on s’ajuste vraiment bien, je trouve, pour une première fois! Moi je commence à pogner ma routine, j’oublie encore parfois des trucs simples comme « appeller la compagnie de serviettes de table le mercredi » ou alors « aller acheter des enveloppes », des affaires comme ça, mais j’y arrive quand même.  Et bien sûr, il y aura toujours de ces clients qui se mériteraient une taxe pour l’attitude désagréable qu’il ont pour absolument rien, mais plus ça va, plus je les tolère.  Je commence même à en rire (pas dans leur face, là, quand même, je sais vivre).  Ceux que je trouve les plus drôles, c’est ceux qui arrivent avec leurs gros sabots, tous frustrés de la vie,  et après avoir mangé il sont rendus merveilleusement sympathiques et plein de love.  Ceux là je les aime.  Comme quoi que ma bouffe a un pouvoir magique! Ah ha!

Puis samedi est arrivé, j’ai dormi jusqu’à 13h quand j’avais prévu commencer à cuisiner à 13h, et je suis arrivée au resto un peu endormie, vers 14h15.  J’ai ouvert mon ordi et j’ai flashé: le critique du Journal de Montréal, Thierry Daraize, était venue la semaine passée.  J’ai couru dans l’épicerie voisine, j’ai ouvert le cahier Casa (la semaine d’avant j’avais passé à travers, pour finalement trouver la critique de M. Thierry sur un autre resto…) et paf, je l’ai vue.  Ma critique: 4 étoiles! Wahooooou!  Et puis j’ai vu la photo, et je me suis dit « câross que la brique rose est laide, maudit que le balcon du voisin d’en haut est dégueulasse » et j’ai commencé à lire.  J’ai bien aimé ce que j’ai lu: M. Thierry a vraiment très bien feelé le style que je voulais donner au Chien Rose. Parfaitement, même. Et j’adoooore le fait qu’il a cité la blague de mon serveur, on va tellement la rire longtemps de celle-là! Hahaha!  Depuis, le téléphone n’a cessé de sonner.  J’imagine pas le nombre de messages vocaux qu’on a en attente sur notre boîte vocale et que j’ai peur de prendre, même si je dis clairement dans le message téléphonique que l’on prend les réservations seulement pendant nos heures d’ouverture.  Je pense que je vais devoir ajouter ‘ne laissez pas votre numéro de téléphone, vous n’aurez PAS de retour d’appel’.  C’est pas parce qu’on veut pas vous rappeler: on a juste pas le temps, je devrais engager une secrétaire juste pour faire ça tellement que ça sonne et no budget for that.  En plus, parfois les gens ne répondent même pas à leur téléphone quand on rappelle, alors tout ça ne sert à rien, c’est de la perte de temps… par Internet aussi, ça marche pas.  (Oh, message à mes amis: je vous adore, mais cessez de m’envoyer des messages de réservations par Facebook ou par texto pour tel jour telle heure!  Je travaille 80 heures par semaine, j’ai les commandes, les inventaires, les caisses, les slips de payes, les payes, les chiffres de ventes et de déclarations de pourboires, les paperasses du gouvernement à faire et en plus de tout ça cuisiner et faire neufs services par semaine, écrire ce blogue et facebooker pour vous garder à l’affût, parfois courir dans la ville aller chercher un ingrédient parce qu’aucun de mes fournisseurs ne le possède, aller à la banque, répondre à des messages d’offres de plein d’affaires dont je me fous un peu, dealer avec des gens qui veulent que je paie pour leur équipe de baseball ou leur chorale en échange de publicité ;  j’ai encore moins le temps de penser à vous garder une place dans le livre de réservations…. pis c’est ben pas parce que je vous aime pas.  Appellez au resto pour parler à quelqu’un, c’est vraiment plus sûr pour vous!  Je vous remercie mille fois de votre compréhension et vous envoie plein de love!)

Mon équipe et moi avons déjà commencé à penser au menu du mois prochain.  J’adore ça: je demande à tout le monde de mon équipe qu’est ce qu’ils aiment manger et ils me le disent avec joie, et je crée mon menu autour de ça.  Ça c’est une patronne à l’écoute, hein! ;- ) Et même s’il reste trois semaines au menu cabane à sucre du mois de mars, je vous annonce en primeur le style du menu du mois d’avril: le thème sera « tapas de fin d’hiver »!  Un menu rempli de tapas entre 5 et 16$, portions entrées, pour goûter à le plus de choses possible!  Mon papa qui est revenu hier en pleine nuit (ENFIN!) va nous patenter un fumoir sur la terrasse arrière pour avril. Yay!

 

Mitche

 

p.s. Je tiens à souligner quelque chose: je ne suis PAS un restaurant végétarien, ni gluten free ni lactose free.  C’est pas possible l’attitude pas cool que vous nous faites, vous, (je-capote-de-voir-combien-vous-êtes) les intolérants!  C’est comme si c’était la fin du monde quand on vous apprend que y’a un peu de lait ou de la farine dans nos plats…  Faut pas non plus capoter avec les intolérances, là.  Tu me donnes un bol de yaourt et l’heure d’après ma meilleure amie c’est la toilette la plus proche, mais quand je vais au resto et que y’a deux cuillères à soupe dans la recette au complet, je grimpe pas dans les rideaux, quand même, et je mange.  Erik le chef pâtissier est intolérant au lactose: il ne s’empêche pas de goûter à ses desserts pour autant!  Tout ça pour dire qu’il ne faut pas virer fou.  Même les allergiques mortels (genre ma soeur qui est allergique à la vie entière -poissons, fruits de mer, légumineuses, kiwis, pêches, noix, arachides…) sont moins intenses sur leurs manière de nous avertir de leur problème.  Mes serveurs sont bien avertis sur les plats où il y a du gluten et du lactose, n’ayez pas peur de leur demander.  Et si possible, veuillez nous dire si vous avez des allergies, même si ça n’a aucun rapport avec le plat, je préfère vraiment le savoir (je sais que dans un fish&chip y’a pas de champignons, mais dites pareil… vaut mieux prévenir que guérir)!!

p.p.s. Je vous en supplie, cessez de nous envoyer chier quand vous apprenez qu’on est complet…. on fait pas exprès d’être si bons et que tout le monde aient envie de venir manger au Chien Rose!  Surtout depuis que la critique est sortie, on est mardi après-midi et on est déjà complet vendredi et samedi…. c’est pas le fun quand vous appellez le vendredi soir à 18h et que vous pensez qu’il va rester de la place pour vous à 19h pour quatre personnes, et que quand on vous dit « eh ben non, malheureusement », vous vociférez des choses pas belles entre vos dents… on est plein de love, nous, on aime pas les méchants!

N.B. Notre bar est fucking confortable! Sautez sur l’occasion quand on vous dit « il ne reste que 4 places au bar ».  On l’a construit avec amour, et y’a même des crochets accroche-sacoche, tsé.  Y’a des dossiers créés expressément pour un dos humain, avec une craque pour la colonne vertébrale, et un beau coussin bien mou.  Même M. Thierry a préféré s’asseoir au bar pour mieux nous critiquer, et samedi passé, on a vu un couple se créer devant nos yeux à ce même bar (avec la langue pis toute).  Je vous jure, il est magique, notre  bar.  Alors dites OUI quand on vous propose le bar! ;- )

Tagged with: , , ,

  1. Jenny
    mars 16, 2012at 20:25

    En passant il vient de tweeter qu’il y a eu une erreur dans le journal et que ce n’était pas 4 étoiles qu’il avait donné :-S

    Reply
    • mitche_d
      mars 17, 2012at 12:18

      baf, c’pas grave, 2 millions de personnes ont vu 4 étoiles et on est 4 étoiles dans nos coeurs 😉

      Reply

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *